Apprentis d'Auteuil

Lycées Technologique et Professionnel / UFA Sainte-Thérese

40 rue Jean de la Fontaine – 75016 Paris

Lycée Sainte-Thérèse

Situé à Paris (16ème arrondissement), le lycée Sainte-Thérèse accueille des garçons et des filles à partir de la classe de 4e désireux de se former aux métiers de l’électrotechnique (BAC Pro MELEC), l’électronique (Bac STI 2D SIN) et aux métiers de la restauration (cuisine et SBC : Service Brasserie Café) soit en formation initiale, soit par l’apprentissage.

Ce site internet présente en détails l’actualité du lycée Sainte-Thérèse, les formations proposées et les modalités d’inscription.

Formation de jeunes médiateurs au Lycée Sainte-Thérèse

La Direction du Lycée Sainte-Thérèse a souhaité mettre en place une formation à la médiation  pour les délégués des différentes  classes.

Un éducateur de la Vie Scolaire est en charge de ce sujet depuis plusieurs années.

L’objectif est que les jeunes deviennent des co-médiateurs auprès de leurs camarades lorsqu’il y a un problème.

L’organisme « Génération Médiateurs » a accompagné l’équipe jeunes lors de cette formation. Nous les en remercions vivement.

Un diplôme leur a été remis jeudi 5 avril 2018. Ensuite, jeunes et adultes ont pu boire un jus de fruits au restaurant d’application.

 

IMG_0056 IMG_0060

IMG_0062

Dominique BUREAU
Assistante de direction

 

Dîner SMLH préparé par les jeunes et leurs formateurs

Jeudi 22 mars 2018 s’est tenu le dîner annuel de la SMLH (Société des Membres de la Légion d’Honneur – section du 16e arrondissement de Paris).

L’Ecole Hôtelière du Lycée Sainte-Thérèse a servi le cocktail de bienvenue et préparé le repas, prestigieux comme chaque année.

C’est l’occasion de montrer le savoir-faire des jeunes supervisés par leurs formateurs.

Voici quelques photos de la soirée.

IMG_0003 IMG_0011

IMG_0012 IMG_0014

IMG_0025 IMG_0033

IMG_0045 IMG_0019

Belle soirée pour les convives.

Fierté du beau travail accompli pour les jeunes et leurs formateurs.

Rendez-vous en 2019.

Dominique BUREAU
Assistante de direction

Le projet REBOND financé par le FSE au groupe scolaire Sainte-Thérèse

Le projet REBOND développé au sein du groupe scolaire Sainte Thérèse.

De par les réponses apportées aux situations de décrochage scolaire précoce ainsi que par ses objectifs de résultat, le projet REBOND contribue aux objectifs du Programme opérationnel régional FEDER-FSE de l’Ile-de-France et du bassin de la Seine 2014-2020

« Investissement pour la croissance et l’emploi » – AXE 5 : INVESTIR DANS L’EDUCATION ET ADAPTER LES COMPETENCES

Priorité d’investissement 1 : Réduction et prévention du décrochage scolaire et la promotion de l’égalité d’accès à des programmes de développement pour la petite enfance

ainsi qu’à un enseignement primaire et secondaire de qualité comprenant des parcours d’apprentissage formels, non formels et informels permettant de réintégrer les filières d’éducation et de formation.

Objectif spécifique 7 : Diminuer le nombre des sorties sans qualification des jeunes de moins de 25 ans de formation initiale en particulier dans les zones les plus touchées.

Ce projet bénéficie donc d’un cofinancement du Fonds Social Européen et vise à :

– Repérer, recenser et accompagner 100% des élèves décrocheurs au sein de l’établissement

– Accompagner 96% des élèves de l’établissement vers une poursuite de parcours à la sortie du projet »

fse_logo356264002d23d8                              leuropesengageenfrance_logo 2018

P1000010-1 P1000343
classe de 4e  « Tous artistes  »  Académie des Arts  financée par le FSE

P1000382 Salle de classe

Dominique BUREAU
Assistante de direction

 

 

 

 

 

L’IES Sainte-Thérèse a participé aux Olympiades de l’étude solidaire 2017

Du 6 novembre au 14 décembre 2017, 34 jeunes internes du lycée Sainte-Thérèse ont participé aux Olympiades de l’étude solidaire 2017, action ayant pour vocation de soutenir l’association CAMELEON fondée en 1997, aux Philippines, pour venir en aide aux enfants de milieux défavorisés et victimes d’abus dans ce pays.

 

Pendant un mois, près de 3 000 jeunes, de 6 à 21 ans, issus de 30 établissements d’Apprentis d’Auteuil, ont dédié leurs heures d’étude à un projet éducatif et solidaire à l’autre bout du monde. Ainsi, pour chaque heure effectuée, un euro est reversé par des mécènes et la somme finale récoltée contribue au financement du projet soutenu.

 

JP Pouteau-cérémonie 10

 

La cérémonie de clôture des Olympiades de l’étude solidaire 2017 avait lieu au Siège des Apprentis d’Auteuil, à Paris, le mercredi 24 janvier 2018. Un chèque de 25 946,30 euros a été remis à l’association CAMELEON en présence de Laurence Ligier, fondatrice de l’association et directrice de CAMELEON France, Sabine Claudio, directrice de CAMELEON Philippines, et Richie Lumawag, jeune bénéficiaire de CAMELEON et président des « CAMELEON Youth Health Advocates » (CYHA), ambassadeurs pour la santé de l’association.

 

Cette mobilisation exceptionnelle en faveur de l’association CAMELEON va permettre à 5 000 enfants et jeunes de 5 à 25 ans d’être informés de leurs droits et mieux protégés contre les maltraitances et les maladies.

 

L’association CAMELEON mène une action de prévention et de plaidoyer auprès de la population, des médias et des décideurs institutionnels et politiques, aux Philippines mais aussi en France, afin de faire connaître et respecter les droits des enfants et mettre fin à la spirale de maltraitance et d’abus dont ils sont victimes.

 

A ce titre, pendant les Olympiades 2017, 13 établissements d’Apprentis d’Auteuil ont bénéficié d’animations autour des thématiques liées aux droits de l’Enfant, aux discriminations, à la mixité, à la prévention de la violence et à la solidarité internationale.

Projet Giacometti – classes ULIS

Au mois de décembre, les élèves des deux classes d’ULIS ont réalisé des sculptures dans le cadre de leurs cours d’art visuel. Ces œuvres sont actuellement exposées dans le hall d’accueil de la Fondation des Apprentis d’Auteuil.

Ce projet pourrait s’appeler « à la manière de Giacometti » car il s’agissait pour les élèves, de réaliser une sculpture en s’inspirant de celles de l’artiste Alberto Giacometti, dont voici une œuvre représentative : L’homme qui marche, 1960.

Requin                        Giacometti l'homme

L’objectif de cette activité était de leur faire découvrir l’art moderne, les œuvres de Giacometti et sa technique artistique. Le projet a également permis de développer leur créativité, leur motricité et leur application artistique.

Par l’observation de nombreuses sculptures de l’artiste, ils ont pu identifier ce qui fait la particularité des œuvres de Giacometti : les silhouettes sont très affinées, étirées, semblent être en mouvement et les sculptures ont des irrégularités comme les matières minérales.

Les élèves ont d’abord construit leur sculpture en travaillant avec du fil de fer, puis ils ont enveloppé leurs éléments de ruban de masquage, les ont peints avec de l’acrylique cuivré et ont donné un titre à leur œuvre.

Dans l’élaboration des sculptures, on distingue des élèves qui souhaitaient représenter quelque chose (un personnage, un animal, un objet, etc.) et ont utilisé leurs connaissances ou une photographie pour le faire ; et d’autres élèves qui ne savaient pas ce que leur œuvre allait représenter au départ et pour lesquels cela s’est construit au fur et à mesure de la réalisation.

Une citation de Giacometti résume bien ce projet « Une sculpture n’est pas un objet, elle est une interrogation, une question, une réponse. Elle ne peut être ni finie, ni parfaite. »

Félicitations à tous les élèves des classes ULIS pour la réalisation de leurs sculptures !